Mathias Lavin

À l’écoute de La Tête d’un homme

(Julien Duvivier, 1933)

Eloge de la surinterprétation

Dans la cabine du Père Jules

Manoel de Oliveira face à l’histoire

Une vision critique